Naïssam Jalal


Naïssam Jalal est née de parents syriens, Naïssam Jalal naît à Paris. Elle étudie la flûte traversière classique dès l’âge de 6 ans. À 17 ans elle découvre l’improvisation et quitte le conservatoire après l'obtention du CFEM. La même année, la fanfare funk Tarace Boulba l’entraine en tournée au Mali.
À 19 ans, Naïssam quitte la France en quête de ses racines. Après plusieurs mois d’initiation au nay au Grand Institut de musique arabe de Damas en Syrie, elle étudie au Caire avec le grand maître violoniste Abdu Dagher. En Egypte, elle rencontre Fathi Salama avec qui elle joue dans les théâtres les plus prestigieux et participe à la création des groupes Eldor Elawal et Bakash.
De retour en France en 2006, Naïssam accompagne le rappeur libanais Rayess Bek en France, en Allemagne, en Belgique, en Espagne, au Liban ou au Maroc. A partir de 2008, elle se produit régulièrement avec le joueur de oud égyptien Hazem Shaheen en Égypte, au Liban, à Malte, ou encore à l’Institut du Monde Arabe de Paris. En 2009 elle signe l’album « Aux Résistances » avec son duo Noun Ya, formation avec laquelle elle tourne en France, en Syrie, au Japon, au Liban, en Tunisie…
Du rap au jazz contemporain, en passant par le tango ou l’afrobeat, Naïssam joue avec tous et se joue de toutes les catégories musicales.